Skip links

Passer de iOS à Android : quelle folie ?

Je suis accro aux smartphones. Je les utilise de manière assez poussée toute la journée.
Depuis l’iPhone 5, je changeais tous les deux ans pour une version supérieure, fidèle à la marque à la pomme. Au fil du temps, je suis passé sur un iMac, puis un MacBook Pro, et j’ai déroulé la gamme Apple avec un HomePod mini, des AirPods Pro, une AppleWatch, et même des AirTags

Seulement voilà… Ces dernières années, les « révolutions » se sont fait moins impactantes, les appareils de plus en plus chers, et finalement des versions de plus en plus similaires aux modèles précédents. Une envie de tout changer, à prendre le risque d’être déboussolé en changeant d’OS, mais surtout le besoin de nouveauté… j’ai donc troqué mon iPhone 13 Pro contre un Samsung Galaxy Z Flip 5 !

Comment s’est passé la conversion ?

Galère… C’est franchement le premier mot qui me vient à l’esprit… quelle galère.
Globalement la prise en main est plus ou moins similaire. Hormis le fait qu’Android fonctionne avec des boutons virtuels, mais on peut changer le réglage pour retrouver une sorte de copie d’iOS dans les interactions avec le touch screen.
Néanmoins, l’appli Smart Switch gère une grosse partie des transferts. C’est assez simple et efficace. Pour autant, il est fastidieux de récupérer un à un l’ensemble de ses mots de passe enregistrés dans iCloud. Dix ans de mots de passe… ouch… surtout ceux à rallonge générés par Apple. Vous me direz, c’est le principe de la sécurité. Soit, mais c’est relou.

Ensuite, certaines applications comme WhatsApp démontrent à quel point Apple verrouille son système… Il est impossible de récupérer ses conversations sur Android. J’ai tout essayé. Les tutoriels sur le net le disent eux-même : c’est une grosse galère et rien ne certifie que ça fonctionne. Il existe des applis payantes qui proposent d’éxécuter ce type de transfert… mais les avis font tous froid dans le dos…
Je crois que c’est le point qui m’a le plus arraché les cheveux. Les save iCloud intransférables sur Android

L’autre inconvénient c’est que iCloud ne fonctionne que sur iOS. De ce fait, inutilisable sur Android, on doit le vider pour arrêter ce service payant. Autre contrainte : le fameux HomePod ne fonctionne pas sur Android, super… les AirPods et les AirTags sont semi-compatibles quant à eux. C’est à dire qu’on peut les utiliser, mais pas dans l’ensemble de leurs fonctionnalités.
Sous-entendu : on doit changer totalement l’écosystème pour profiter d’un OS…

Dernier point fortement différenciant : ApplePay reconnait énormément de cartes bancaires, ce qui n’est pas le cas ni de SamsungPay ni de GooglePay… Devoir utiliser une application tierce (Lyf) pour une banque aussi importante que la BNP… ça fait grincer les dents. Le bouton de paiement rapide Samsung ne m’est donc d’aucune utilité… dommage.

Bon et sinon, iOS et Android… deux mondes à part ?

Eh bien oui et non. L’ergonomie d’Android avec la surcouche Samsung se rapproche vraiment beaucoup d’iOS. Je ne me suis pas senti perdu une seule seconde. Je pense qu’Apple est en avance sur la sécurité globale de son OS, avec tout ce qui à été mis en place pour la protection des données. Mais Samsung n’est pas en reste. De plus certaines fonctionnalités comme l’écran splitté est un vrai plus qui fait plaisir lorsqu’on n’a pas l’habitude.
Grosso modo, Android et iOS, je dirais que c’est plus ou moins la même chose désormais. On se surprend pas mal sur Android à se dire « Ah mais ça c’est gratuit ? » quand quasiment tout est payant chez Apple (une sonnerie personnalisée, certaines app…).



Concrètement, changer d’OS, c’est accepter de perdre une partie de ses données, et de gagner ou perdre quelques fonctionnalités, pas forcément essentielles à la vie… mais sinon, rien de spécial. Je m’attendais à pire. Je vous parlerais du Galaxy Z Flip 5 dans un prochain article…

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your web experience.